La 716e division d'infanterie, stationnée en Normandie depuis mars 1942, est en sous-nombre, avec seulement 6 000 hommes[7]. La ville d’Arromanches-les-Bains est libérée. Les deux compagnies du 1st Hampshires débarquent très près du point d'appui du Hamel et doivent se battre contre la garnison allemande afin de sortir de la plage[54]. Le contournement du point d'appui est rendu compliqué par les mitrailleuses, les mines et les barbelés[54]. La fortification du hameau de Hamel n’avait en effet pas subi de réel dommage durant les bombardements qui précédèrent le débarquement. Le secteur de Gold est défendu par plusieurs points d'appui (Widerstandnest en allemand, abrégé en « WN »). Le Commando de marine N.47 s'est vu remettre la tâche d'enlever le port de Port-en-Bessin, à la limite avec Omaha beach, environ 11 km à l'ouest d'Arromanches et 13 km de son secteur de débarquement sur Jig. À l'ouest, de hautes falaises rendent tout débarquement impossible, obligeant les opérations à se dérouler vers l'est, entre le hameau du Hamel (aujourd'hui La Guerre), sur la commune d'Asnelles et de La Rivière, sur la commune de Ver-sur-Mer. Une autre batterie, à Crépon, disposait de quatre pièce de 100 mm également. La 352e division d'infanterie, complète avec ses 12 000 hommes, est acheminée sur la côte vers le 15 mars et renforcée de deux régiments additionnels[9]. Cependant, la plupart des divisions déployées le long des côtes françaises depuis 1943 sont composées de jeunes recrues ou d'unités au repos ou en reconstruction à la suite des pertes du front de l'Est. Avant le débarquement sur Gold Beach, le croiseur britannique de la Royal Navy HMS Ajax attaque la batterie de Longues-sur-Mer. La compagnie B se déplace pour attaquer les positions allemandes sur la crête de Meuvaines tandis que la compagnie C se dirige vers l'ouest de Ver-sur-Mer pour couvrir l'attaque de Crépon, qui ouvre les routes vers Bayeux et Caen. Ces secteurs seront codés respectivement Jig et King[11]. Les blindés spécialisés arrivent avec la première vague, dont les AVREs, les chars fléaux et les bulldozers blindés[43]. La 50ème division britannique, débarquée à Gold, est très vite aux portes de Bayeux et s’en empare le 7 au matin. Deux bunkers abritant deux canons (un de 88 mm à La Rivière sur King et un de 75 mm au Hamel sur Jig) ne sont que légèrement endommagés[34]. Le terrain s'élève graduellement formant la crête de Meuvaines où des fortifications allemandes sont localisées[13]. L'heure H pour le débarquement à Gold est prévu à 7 h 25 sur le secteur de King (50 minutes après les débarquements américains en raison des différences de marées et de relief le long de la côte)[36]. Le 8 juin, Port-en-Bessin est transformé en port pétrolier. En raison d'erreur de navigation et des forts courants, les deux régiments arrivent plus à l'est que prévu. Le canon de 75 mm est finalement détruit vers 16h 00 par un tir de char AVRE à l'arrière du bunker[59]. Elle est située entre Asnelles et Ver-sur-Mer sur la côte occidentale du Calvados. Des régiments d'artillerie, du génie et des communications doivent également prendre pied sur la plage le jour-J[28]. Au soir du 6 juin 1944, 26 Heinkel He 177 bombardiers lourds équipés de missiles guidés anti-navires attaquent les convois au-dessus de la Normandie, dont le secteur de Gold. La 231e brigade d'infanterie doit débarquer dans le secteur Jig, tandis que la 69e brigade d'infanterie débarque sur le secteur King. Kompanie/736. La Luftwaffe ne joue qu'un rôle mineur le 6 juin. Monument au 147e (Essex Yeomanry) Field Regiment R.A. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Il reste des morceaux de composants du port artificiel d'Arromanches, construit a partir du 9 juin, ainsi que de nombreux vestiges de fortifications. La 69e brigade sécurise le flanc est et à la tombée de la nuit, établit le contact avec les forces canadiennes de Juno[50], À Jig, la première vague d'infanterie (le 1st Dorsetshires et le 1st Hampshires de la 231e brigade) débarque à 7h25 et se retrouve immédiatement sous le feu allemand, dont le canon de 75 mm au Hamel. Le 6 juin, Rommel était en Allemagne pour célébrer l'anniversaire de sa femme et rencontrer Hitler dans l'espoir d'obtenir des renforts de troupes blindées[67]. Les objectifs ont été majoritairement remplis, une contre-attaque allemande fut même repoussée vers 16 h 30. Gold Beach n’est autre qu’un nom de code donné par les Alliés. Le port Mulberry d’Arromanches devait initialement avoir son jumeau à Omaha Beach. Plus tard dans la journée, il sauvera la vie de 3 de ses hommes durant la tentative de détruire un emplacement d'artillerie de campagne près d'une ferme à Crépon[47]. Le nom Gold ne désigne pas une plage spécifique, mais une zone de débarquement[10]. L'infanterie est forcée d'utiliser la digue pour se mettre à couvert. Le II./KG 40 perd 13 de ses appareils durant l'attaque[74]. Subissant les attaques aériennes alliées, la colonne arrive finalement en fin d'après-midi et se retrouve engagée par des éléments de la 69e brigade. Les commandos subissent de nouvelles pertes dans plusieurs accrochages à La Rosière et en chemin vers le Point 72. La marée monte plus vite que prévu, recouvrant les obstacles de plage et les mines, résultant en la destruction ou l'endommagement de plusieurs barges de débarquement[53]. Ils n'arrivent à destination que vers 22 h 30, trop tard pour lancer l'assaut, et fortifient leurs positions pour la nuit. Commandos débarquant à Gold Beach à Ver-sur-Mer le 6 juin 1944. La 56e brigade avance lentement, et doit passer la nuit à moins de 2 km de Bayeux, son objectif[50]. Au soir du 6 juin, la 50e division britannique a perdu environ 700 hommes. Les brigades anglaises purent joindre en fin de journée les troupes canadiennes qui ont débarqué à l’Est sur Juno Beach. La plage de Gold Beach est intéressante à visiter, notamment en raison des vestiges du port Mulberry. Cette plage du Calvados s’étend de Asnelles jusqu’à Ver-sur-Mer. Des éléments du 1st Hampshires capturent le point d'appui WN-36 à l'est du village d'Asnelles[55]. Richter rapporte également que 80 % de l'artillerie divisionnaire a été détruite ou capturée le 6 juin, tandis que deux batteries d'artillerie restaient intactes à l'ouest de l'Orne[79]. Il nettoie ensuite une tranchée ennemie avant que les occupants d'un second bunker ne se rendent[46]. Parallèlement, les membres des Combined Operations Pilotage Parties préparent clandestinement les plans détaillés de la côte, notamment par sondage à main[15]. Le débarquement doit être précédé d'un bombardement aérien aussi bien que naval. Environ 4 millions de mines et 500 000 obstacles de plage ont été installés le long de la côte[3].
Gucci Reversible Tote, Farm Bureau Discount App, Music Appreciation Quiz, Summer Alcoholic Punch, Matt Taibbi Wife, Cheap Baseball Bats, Best Hair Wax For Women's Short Hair Uk, Shishito Pepper Aioli, Hp Stream Laptop Review 2020, Is Chipotle Calories Accurate, Indomie Noodles Buy Online,